Le point Vétérinaire n° 266 du 01/06/2006

MAÎTRISE SANITAIRE EN ÉLEVAGE BOVIN

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Béatrice Bouquet

25, rue Pasteur
80230 Vaudricourt

Le prétroupeau est trop souvent négligé. Convaincre l’éleveur d’être plus attentif à son état sanitaire limite les affections ultérieures et rentabilise leur élevage.

Déplacement de caillette, acidose, cétose, infertilité, oestertagiose, mammites, fourbure, etc. La liste est longue des affections qui peuvent trouver leur origine dans une mauvaise conduite d’élevage du prétroupeau. Au cours des Journées nationales des groupements techniques vétérinaires du 17 au 19 mai dernier à Dijon, praticiens, enseignants et chercheurs se sont relayés pour aider le vétérinaire à “repenser” le prétroupeau avec l’éleveur. Lors des affections énumérées, il convient de remonter parfois aux génisses de renouvellement, et en particulier aux bâtiments dans ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK