Le point Vétérinaire n° 265 du 01/05/2006

EXAMENS PARACLINIQUES EN PRATIQUE RURALE

Pratiquer

EN IMAGES

Hortense Carrër*, Clément Marhuenda**


*Unité de médecine des animaux d’élevage, Département Santé des animaux d’élevage et santé publique, ENV de Nantes
**Unité de médecine des animaux d’élevage, Département Santé des animaux d’élevage et santé publique, ENV de Nantes

Le prélèvement d’urine rarement pratiqué chez les bovins est pourtant un acte sans risque, qui permet de diagnostiquer différentes affections.

Le coût du prélèvement d’urine est faible. La réalisation d’un sondage est nécessaire en l’absence de miction spontanée et permet de limiter la contamination du prélèvement par les sécrétions vaginales ou rectales. La contamination urétrale par des bactéries commensales rend toutefois la stérilité illusoire. L’examen des urines intervient dans le diagnostic d’affections de la fonction rénale et de l’appareil urinaire et dans celui de maladies métaboliques. L’examen de l’aspect macroscopique des urines, éventuellement associé à la lectured’unebandelette urinaire, complète des obser­vations ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK