Le point Vétérinaire n° 263 du 01/03/2006
 

LA PARATUBERCULOSE DES PETITS RUMINANTS

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Hervé Petit

FNGDSB149,
rue de Bercy
75595 Paris Cedex 12

La paratuberculose des petits ruminants est méconnue en France. Une enquête révèle qu’elle est présente dans les grands bassins de production ovine du sud de la France et chez les caprins sur tout le territoire.

Résumé

La paratuberculose se manifeste chez les ovins et chez les caprins par un amaigrissement sans perte d’appétit. Les examens de laboratoire permettent d’établir le diagnostic (Elisa, culture fécale ou coloration de Ziehl). Selon une enquête réalisée auprès des groupements de défense sanitaire de France, la paratuberculose ovine semble plus répandue au sud d’une ligne Bordeaux-Lyon. Son impact économique est marqué dans le Sud-Ouest, à fort effectif ovin. De nombreux GDS déclarent toutefois n’avoir aucune information sur la maladie dans leur département. La répartition de la paratuberculose caprine est plus homogène sur l’ensemble du territoire français.

Les résultats de l’enquête ne peuvent être toutefois assimilés à des prévalences d’infection, notamment en raison du caractère largement sous-diagnostiqué de la maladie. En élevage caprin, le taux de réforme occasionné par la paratuberculose atteint 19 % ; les pertes économiques s’élèvent en moyenne à 5 229 €.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...