Le point Vétérinaire n° 263 du 01/03/2006

NOUVEAUX ANIMAUX DE COMPAGNIE

Se former

CONDUITE À TENIR

Adeline Linsart*, Hervé Pouliquen**


*16, avenue du Clos-Jaunet,
44100 Nantes
**Unité de pharmacologie
et toxicologie,
ENV Nantes, Atlanpôle,
La Chantrerie,
44307 Nantes Cedex 03

Le diagnostic des intoxications des rongeurs et du lapin de compagnie est difficile. La conduite à tenir s’appuie sur le raisonnement clinique établi chez le chien et chez le chat.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Suspecter l'intoxication

• Signes cliniques évocateurs

• Recueil des commémoratifs

Étape 2 : Diagnostiquer l'intoxication

• Examen clinique approfondi

• Examens complémentaires immédiats

Étape 3 : Stabiliser l'animal

• Oxygénothérapie, contrôle des convulsions et de la température corporelle

• Traitement symptomatique

Étape 4 : Instaurer un traitement spécifique et éliminatoire

Les rongeurs et les lapins de compagnie sont fortement exposés aux toxiques en raison de leur petite taille et de leur comportement exploratoire développé.Première étape : suspecter l’intoxication Les propriétaires ont parfois assisté à l’intoxication et s’en inquiètent. Il convient alors d’évaluer rapidement le risque toxique et de préciser si le pronostic vital est ou non en jeu. En l’absence de commémoratifs évocateurs, certains éléments doivent faire suspecter une intoxication : l’apparition brutale des signes cliniques, leur évolution rapide, l’association de signes nerveux, ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK