Le point Vétérinaire n° 263 du 01/03/2006
 

CHIRURGIE DIGESTIVE DES RUMINANTS

Pratiquer

EN IMAGES

Sébastien Buczinski*, Anne-Marie Bélanger**


*Département des sciences cliniques, Faculté de médecine vétérinaire, Saint-Hyacinthe, Québec, Canada
**Département des sciences cliniques, Faculté de médecine vétérinaire, Saint-Hyacinthe, Québec, Canada

La ruminostomie au trocart est adaptée à des situations urgentes et à court terme. La fistule du rumen est préférable pour une utilisation à plus long terme.

La réalisation d’une fistule chronique du rumen sans trocart est un acte simple chez les bovins (transposable aux ovins et aux caprins). Elle est particulièrement intéressante lorsdesyndrome d’Hoflund de type 1, avec un défaut d’éructation qui peut persister plusieurs semaines. Lors de lacération pharyngienne ou de dysphagie d’origine nerveuse (listériose), la fistule permet, si elle est d’un diamètre suffisant, d’administrer du jus de rumen (par exemple 4 litres par jour) et des aliments, par exemple de la pulpe de betterave ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...