Le point Vétérinaire n° 262 du 01/01/2006
 

URGENCES CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT

Se former

COURS

Stéphane Bureau*, Marc Doucet**


*Clinique vétérinaire
8, bd Godard
33300 Bordeaux
**Clinique vétérinaire
8, bd Godard
33300 Bordeaux

Lors d’“abdomen aigu”, le traitement de l’état de choc est prioritaire. La démarche diagnostique, menée rigoureusement une fois l’animal stabilisé, oriente vers un traitement médical ou chirurgical.

Résumé

Lors d’« abdomen aigu », la priorité est la réanimation médicale (traitement de l’état de choc). Le recueil des commémoratifs, réalisé concomitamment si possible, n’est toutefois pas à négliger. L’examen clinique ne doit pas se limiter à la simple palpation abdominale, mais être le plus complet possible. Du sang et des urines sont prélevés dès l’admission. Deux clichés radiographiques selon deux incidences perpendiculaires sont indiqués lors de suspicion de traumatisme, d’arrêt du transit ou de suspicion d’épanchement. L’échographie est indiquée pour rechercher une cause infectieuse, inflammatoire, un épanchement, une torsion, une masse, ou pour guider une paracentèse. La ponction abdominale est une technique sensible de détection des lésions gastro-intestinales et urinaires. Le traitement médical repose sur la perfusion, l’antibiothérapie et le support nutritionnel ; l’administration de corticoïdes est controversée.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...