Le point Vétérinaire n° 262 du 01/01/2006
 

URGENCE OPHTALMOLOGIQUE

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Guillaume Payen*, Bernard Clerc**, Arnaud Klein***


*Unité pédagogique
d’ophtalmologie
**Unité pédagogique de chirurgie,
ENV d’Alfort,
94704 Maisons-Alfort

Un chien a reçu de multiples projections d’un produit détergent qui contient de la soude caustique. Les brûlures cutanées et ophtalmiques par base forte constituent une urgence absolue.

Résumé

Un chien présente de multiples brûlures causées par une base forte, la soude caustique. Les territoires lésés concernent la peau, les muqueuses de la cavité buccale, ainsi que l’œil droit. Le traitement en urgence consiste en un rinçage abondant des zones atteintes avec du sérum physiologique. Les lésions cutanées et les muqueuses cicatrisent par seconde intention, sans séquelle. L’ulcération de la cornée est superficielle et concerne la totalité de sa surface. La réépithélialisation est obtenue en un mois, mais la cornée demeure partiellement opaque. Les brûlures par base sont plus fréquentes et plus agressives que celles causées par les acides. Le principal geste thérapeutique est un rinçage abondant à l’aide de différentes solutions (eau fraîche, solutions de Ringer lactate ou chlorure de sodium à 0,9 %).

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...