Le point Vétérinaire n° 261 du 01/12/2005

PATHOLOGIE ABORTIVE PARASITAIRE CHEZ LES VACHES LAITIÈRES

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Catherine Journel*, Gérard Chatagon**, Daniel Tainturier***


*40, rue de la Madeleine,
22120 La Chéze
**ENV de Nantes,
Pathologie de la reproduction
BP 40706, 44307 Nantes Cedex 03
***ENV de Nantes,
Pathologie de la reproduction
BP 40706, 44307 Nantes Cedex 03

Un suivi sérologique sur quatre ans de la néosporose en élevage confirme que de nombreuses vaches semblent éliminer le parasite à la suite d’une infection horizontale.

Résumé

Dans un élevage de 70 vaches laitières infectées de longue date par Neospora caninum et qui présentent des avortements, toutes les vaches et génisses de renouvellement ont au moins une sérologie annuelle depuis 1998. La transmission horizontale est prouvée par des sérologies réalisées avant la prise du colostrum chez les génisses. Pendant quatre ans, 66 nouvelles infections sont enregistrées chez les femelles saines à la naissance (+ 20,6 %/an). Le pourcentage d’avortements est significativement plus élevé chez les infectées chroniques que chez les vaches qui restent négatives. 40 % des génisses infectées après la naissance séronégativent dans les quatorze mois qui suivent. 72 % des génisses mènent leur gestation à terme. Leurs veaux sont infectés une fois sur deux, davantage chez les vaches qui restent positives par la suite. Ces observations impliquent de rester prudent dans la politique de réforme lors d’infection à Neospora et dans l’interprétation des résultats sérologiques sur des génisses achetées.

Les résultats d’une enquête épidémiologique réalisée dans cinq élevages(1) ont montré qu’à la suite d’une infection horizontale la sérologie redevient négative dans les douze mois qui suivent la première séroconversion chez environ la moitié des vaches infectées à Neospora caninum après la naissance. Toutefois, les résultats présentés ne permettaient pas de répondre à certaines interrogations : - lors de la séroconversion, le parasite a-t-il réellement contaminé les vaches ? Ne l’étaientelles pas auparavant ? - lorsque la sérologie est négative un an plus tard, le parasite est-il ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK