Le point Vétérinaire n° 261 du 01/12/2005
 

MALADIES IMMUNITAIRES DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Anne Thébault

“Brécihan;”,
35290 Saint-Onen-la-Chapelle

Affections hémolytiques relativement fréquentes chez le chien et le chat, les anémies hémolytiques à médiation immune ont un pronostic sombre, malgré la mise en place précoce du traitement.

Résumé

Les anémies hémolytiques à médiation immune (AHMI) sont fréquentes chez les carnivores domestiques. Si leur manifestation clinique est facilement reconnaissable, l’identification de leur cause nécessite une démarche diagnostique rigoureuse et le recours à des examens complémentaires biologiques. Il n’existe pas de diagnostic de certitude, mais un ensemble de critères à prendre en compte, en relation avec l’état clinique. Le traitement repose essentiellement sur l’administration de corticoïdes. Si l’animal ne répond pas à cette démarche thérapeutique, d’autres solutions peuvent être envisagées comme l’administration de substances immuno modulatrices (essentiellement danazol, azathioprine(1) et cyclophosphamide(1)) ou d’immunoglobulines humaines. La corticothérapie est le traitement qui donne les meilleurs résultats.

L'anémie est un syndrome qui se définit comme une diminution de la concentration sanguine d’hémoglobine fonctionnelle circulante. Une anémie hémolytique s’explique par une destruction excessive des globules rouges. Les anémies hémolytiques à médiation immune (AHMI) sont liées à la présence, à la surface des hématies et parfois dans le sérum, d’anticorps dirigés contre des déterminants antigéniques présents sur la membrane des propres hématies de l’animal malade. Les AHMI primaires sont le plus souvent rencontrées, peut-être parce que les AHMI secondaires ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous