Le point Vétérinaire n° 261 du 01/12/2005

LES ANTIBIOTIQUES, CE N’EST PLUS AUTOMATIQUE DEPUIS 2001

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

4, square de Tourville
44470 Carquefou

En productions animales, la consommation d’antibiotiques chute depuis trois ans. Elle est stationnaire en canine. La filière avicole offre un bilan plus contrasté.

La réduction de la consommation d’antibiotiques est une tendance lourde en médecine humaine. La campagne médiatique “Les antibiotiques, c’est pas automatique” a fait reculer la consommation d’antibiotiques humains de 12,8 % en trois ans. La baisse du nombre de prescriptions a été de 7,6 % la première année, 2,7 % la deuxième et 3,7 % la troisième, si l’on en croit les chiffres de l’Assurance maladie. Cette campagne n’est pas, semble-t-il, sans effet sur la consommation d’antibiotiques vétérinaires, du moins en productions animales (voir la ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK