Le point Vétérinaire n° 260 du 01/11/2005
 

DERMATOLOGIE FÉLINE

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Claire Spilmont*, Frédérique Ponce**, Didier Pin***


*Unité de médecine interne
**Unité de médecine interne
***Unité de dermatologie,
anatomo-pathologie,
Département animaux
de compagnie, ENV Lyon,
69280 Marcy-l’Étoile

Une dermatose pustulo-croûteuse chez un chat évoque une pyodermite, une dermatophytose, une démodécie ou un pemphigus foliacé. La biopsie cutanée est nécessaire au diagnostic.

Résumé

Une dermatose pustulo-croûteuse généralisée, de localisation initialement faciale, est observée chez un chat âgé de dix ans. Les examens dermatologiques classiques ne mettent pas d’anomalies en évidence. La cytologie d’une pustule intacte oriente le diagnostic vers un pemphigus foliacé qui est confirmé par la réalisation de biopsies cutanées. Le traitement instauré, à base de prednisolone et de céfalexine, permet une amélioration rapide des lésions. Le pemphigus foliacé félin est une affection rare. Il constitue néanmoins la dermatose auto-immune la plus fréquente chez le chat. Le traitement repose sur une corticothérapie à dose immuno-suppressive. Le pronostic est variable. En effet, 10 % des chats atteints de pemphigus foliacé ne répondent à aucun traitement. Les effets secondaires et la longueur du traitement peuvent en outre limiter la motivation des propriétaires.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...