Le point Vétérinaire n° 260 du 01/11/2005

COCCIDIOSE DU VEAU EN STABULATION

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Philippe Raquin*, Nicolas Roch**, J. Agneessens***


*16, rue Beaubernard
71300 Montceau-les-Mines
**Janssen Animal Health
BVBA, Turnhoutseweg 30,
B-2340 Beerse, Belgique

Des observations récentes incitent à considérer avec prudence la valeur diagnostique d’un seul comptage individuel d’oocystes coccidiens lors de diarrhée chez le veau.

La coccidiose bovine progresse régulièrement en France [a] comme au Royaume-Uni [4]. Dans un contexte d’infection naturelle, l’excrétion d’oocystes de coccidies chez de jeunes veaux charolais a été observée lors d’épisodes de coccidiose subclinique. L’excrétion est irrégulière tant en nombre de jours qu’en quantité d’oocystes de coccidies pathogènes (E. bovis et E. zuernii). En outre, une excrétion asymptomatique irrégulière, mais non négligeable d’oocystes d’E. alabamensis, est rapportée (fait rare en France). Ces observations ont eu lieu au cours d’un essai ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK