Le point Vétérinaire n° 260 du 01/11/2005
 

PATHOLOGIE DE LA REPRODUCTION DES BOVINS

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Gaby Hirsbrunner*, Christine Kaufmann**


*Clinique des ruminants
Université de Berne
Wiederkäuerklinik
Bremgartenstrasse 109a
CH-3012 Berne
Suisse

Dix vaches présentent des fœtus momifiés ou macérés. L’administration de PGE2 est intéressante lors de momification. Une intervention chirurgicale transvaginale est décrite.

Résumé

Six vaches atteintes de momification, trois de macération fœtale et une, qui présente une masse non identifiée dans l’utérus sont admises à la consultation. Après examen, toutes reçoivent un traitement standard à base de prostaglandines F2a, mais aussi de prostaglandines E2 (PGE2), à la dose de 2,5 mg de dinoprostone(1) par voie intraveineuse tous les jours pendant cinq jours. Les fœtus momifiés sont expulsés ou extraits manuellement trois à six jours après le premier examen. Tous les animaux sont ensuite fécondés. L’extraction manuelle n’est en revanche efficace que chez une seule des trois vaches dont le fœtus est macéré. Une intervention chirurgicale par voie transvaginale est nécessaire pour extraire la masse de nature indéterminée. Avec l’interdiction des œstrogènes en production animale, l’administration de PGE2 est une alternative thérapeutique pour la vidange utérine lors de fœtus momifié. Pour extraire ce dernier, l’hystérotomie après incision du col est préférable à la laparotomie lors d’utérus involué.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...