Le point Vétérinaire n° 260 du 01/11/2005

NOUVEAUX ANIMAUX DE COMPAGNIE

Se former

COURS

Sandrine Raymond

13, rue Mercière
69002 Lyon

Le rat est de plus en plus fréquemment rencontré en consultation. Il est le plus souvent présenté pour une affection respiratoire, une dermatose ou des tumeurs mammaires.

Résumé

L’examen clinique du rat peut être considéré comme difficile en raison de la taille de l’animal et du manque de matériel adapté. Une contention correcte permet toutefois d’examiner l’animal et de réaliser certains examens complémentaires. Les rats sont le plus souvent présentés pour des affections respiratoires, des tumeurs mammaires, ou des dermatoses qui représentent les dominantes pathologiques de cette espèce. Les conditions d’hygiène déterminent l’apparition des maladies et il est essentiel d’encourager les propriétaires à améliorer l’environnement du rat pour éviter le développement ou les récidives de ces affections.

Le rat a de nombreuses caractéristiques spécifiques. Les connaissances sur le chien et le chat, ou même sur les autres rongeurs, ne lui sont pas toujours transposables [15]. La prise en charge du rat reste délicate. Sa petite taille, le manque de matériel adapté et les contraintes économiques du propriétaire, contribuent souvent à interrompre la démarche diagnostique. En outre, il n’est pas facile de détecter précocement une affection chez le rat car l’animal présente souvent une symptomatologie fruste. Il est également ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK