Le point Vétérinaire n° 260 du 01/11/2005

SYNDROME CONFUSIONNEL CHEZ LE CHIEN ÂGÉ

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Valérie Dramard

vétérinaire comportementaliste, 16, rue Jeanne-d’Arc, 69003 Lyon

L’administration quotidienne de sélégiline et de propentofylline permet d’améliorer le comportement du chien âgé atteint de syndrome confusionnel.

Un chien mâle croisé beagle âgé de douze ans est présenté à la consultation parce qu’il ne dort plus la nuit depuis un mois. Il sollicite ses maîtres pour sortir ou pour se faire caresser et semble ne pas trouver le sommeil. En revanche, dans la journée, il somnole, ne joue plus et ne demande plus de caresses. Il fait ses besoins dans le jardin alors qu’avant il attendait d’être dans la rue, il ne va plus chercher sa laisse ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK