Le point Vétérinaire n° 259 du 01/10/2005
 

CHIRURGIE DES JEUNES RUMINANTS

ÉCLAIRER

NOUVEAUTÉS

Florence Ayral*, André Desrochers**


*Département des sciences
cliniques
Faculté de médecine
vétérinaire
Saint-Hyacinthe, Quebec
J2S 7C6, Canada

Douze fractures mandibulaires chez des jeunes ruminants sont traitées avec succès grâce à des attelles en polyméthyl-méthacrylate.

Les fractures mandibulaires chez les jeunes ruminants (PHOTO 1) sont souvent provoquées par les manipulations obstétricales [3]. Lors de dystocie, l’extraction forcée du veau conduit parfois à prendre appui sur la mandibule. Une forte traction verticale est ainsi à l’origine de fractures mandibulaires. La fracture peut également être causée par un coup donné par un autre animal du troupeau.Une technique peu onéreuse Quelque soit le type de fracture du corps de la mandibule chez le jeune ruminant, le pronostic est bon ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...