Le point Vétérinaire n° 259 du 01/10/2005
 

DÉSÉQUILIBRES HYDRO-ÉLECTROLYTIQUES CHEZ LE CHIEN ET CHEZ LE CHAT

Se former

CONDUITE À TENIR

Céline Pouzot*, Isabelle Goy-Thollot**, Jeanne-Marie Bonnet***


*SIAMU
**SIAMU
***Unité de physiologie
ENV de Lyon
1 avenue Bourgelat, BP 83
69280 Marcy-l’Étoile

Une hyponatrémie peut provoquer des signes neurologiques importants, voire la mort de l’animal. Une fois confirmée (ionogramme et exclusion d’une pseudo-hyponatrémie), elle est corrigée et sa cause est recherchée.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : suspecter une hyponatrémie

• Suspicion clinique

• Suspicion étiologique

Étape 2 : diagnostiquer une hyponatrémie

• Éliminer une pseudohyponatrémie

• Confirmer l’hyponatrémie et trouver son origine

Étape 3 : traiter les causes de l’hyponatrémie

• Avec un volume extracellulaire (VEC) diminué :

- restaurer la volémie

- corriger la déshydratation

• Avec VEC augmenté :

- arrêt de tout traitement stimulant l’ADH

• Avec VEC conservé :

- restriction hydrique prudente

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...