Le point Vétérinaire n° 258 du 01/09/2005
 

ARBOBACTÉRIOSES ZOONOTIQUES EN ÉLEVAGE BOVIN ALLAITANT

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Christophe Lebœuf*, Nicolas Luce**


*GDS de la Manche, BP 231,
50001 Saint-Lô
**Clinique Vétérinaire, 2 bis,
place de l’Orangerie,
50160 Torigni-sur-Vire

Un cheptel charolais recomposé présente 50 % de mortalité périnatale. La circulation d’Anaplasma phagocytophilum est suspectée, ainsi qu’une co-infection par la borréliose de Lyme.

Résumé

Plusieurs animaux d'un cheptel bovin allaitant reconstitué présentent les signes d’une affection aiguë caractérisée par une forte mortalité périnatale, des troubles de la reproduction, des arthrites, etc. Les éleveurs présentent des signes cliniques concomitants, évocateurs de maladie à tiques. Les animaux sont regroupés sur des pâtures favorables au développement des tiques. Un diagnostic d’ehrlichiose granulocytaire bovine (EGB) fondé sur un test sérologique d’immunofluorescence indirecte est proposé. Une co-infection par la borréliose de Lyme est suspectée. Une antibiothérapie à base de tétracycline est administrée. L’EGB est une maladie considérée comme émergente en France. Ses manifestations cliniques sont rares dans les élevages allaitants. L’épisode aigu pourrait être dû au repeuplement du cheptel avec des animaux “ naïfs ” vis-à-vis de l’EGB.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...