Le point Vétérinaire n° 258 du 01/09/2005
 

CHIRURGIE URINAIRE CHEZ LE CHIEN ET CHEZ LE CHAT

Pratiquer

EN IMAGES

En dehors d’un contexte d’urgence, une sonde de cystostomie antépubienne peut être mise en place à la faveur d’une laparotomie.

Les indications et les différentes techniques de pose de sondes de cystostomie ont été décrites dans le précédent numéro du Point Vétérinaire(1). La technique de pose chirurgicale est présentée dans cet article.

  • (1) Voir « Les sondes decystotomie chez le chienet le chat » du même auteur dans le numéro 257 du Point Vétérinaire, pages 12 et 13.

10 Retrait de la sonde La sonde doit être laissée en place un minimum de quatorze jours. Ce délai est nécessaire pour obtenir l’étanchéité du site de cystostomie et une résistance suffisante de la cystopexie, garantes de l’absence de fuite urinaire dans la cavité péritonéale au retrait de la sonde. Après avoir nettoyé et désinfecté le point d’abouchement de la sonde, elle est retirée par simple traction sur sa partie externe. Si la sonde utilisée est une sonde de Foley, le ballonnet est préalablement dégonflé. L’ostium formé par la sonde est laissé à cicatriser par seconde intention.

1 Matériel nécessaire La pose chirurgicale d’une sonde de cystostomie ne nécessite pas d’instrumentation spécifique en dehors de la sonde elle-même. Deux types de sondes sont couramment utilisés : la sonde de Pezzer et la sonde de Foley. Elles sont toutes deux pourvues d’un dispositif qui permet de favoriser leur maintien dans la cavité d’un organe creux : la sonde de Pezzer a une extrémité en forme de champignon (voir flèche PHOTO 1A) et la sonde de Foley possède un ballonnet gonflable (PHOTOS 1B ET 1C). Dans le cas présenté dans cet article, une sonde de Pezzer est utilisée. Dans la majorité des cas, une sonde de Pezzer est préférable car le ballonnet des sondes de Foley peut devenir poreux avec le temps, notamment au contact de l’urine, et se dégonfler, ce qui favorise le délogement de la sonde(1).

1 Matériel nécessaire La pose chirurgicale d’une sonde de cystostomie ne nécessite pas d’instrumentation spécifique en dehors de la sonde elle-même. Deux types de sondes sont couramment utilisés : la sonde de Pezzer et la sonde de Foley. Elles sont toutes deux pourvues d’un dispositif qui permet de favoriser leur maintien dans la cavité d’un organe creux : la sonde de Pezzer a une extrémité en forme de champignon (voir flèche PHOTO 1A) et la sonde de Foley possède un ballonnet gonflable (PHOTOS 1B ET 1C). Dans le cas présenté dans cet article, une sonde de Pezzer est utilisée. Dans la majorité des cas, une sonde de Pezzer est préférable car le ballonnet des sondes de Foley peut devenir poreux avec le temps, notamment au contact de l’urine, et se dégonfler, ce qui favorise le délogement de la sonde(1).

1 Matériel nécessaire La pose chirurgicale d’une sonde de cystostomie ne nécessite pas d’instrumentation spécifique en dehors de la sonde elle-même. Deux types de sondes sont couramment utilisés : la sonde de Pezzer et la sonde de Foley. Elles sont toutes deux pourvues d’un dispositif qui permet de favoriser leur maintien dans la cavité d’un organe creux : la sonde de Pezzer a une extrémité en forme de champignon (voir flèche PHOTO 1A) et la sonde de Foley possède un ballonnet gonflable (PHOTOS 1B ET 1C). Dans le cas présenté dans cet article, une sonde de Pezzer est utilisée. Dans la majorité des cas, une sonde de Pezzer est préférable car le ballonnet des sondes de Foley peut devenir poreux avec le temps, notamment au contact de l’urine, et se dégonfler, ce qui favorise le délogement de la sonde(1).

2 Laparotomie L’abord de la vessie se fait par laparotomie médiane ombilico-pubienne. Si aucune exploration abdominale n’est nécessaire, une mini-laparotomie peut suffire. La paroi droite est soulevée et la vessie y est apposée afin de choisir le site de passage de la sonde. Ce site doit être situé en regard de la moitié crâniale de la vessie. Une incision est pratiquée dans la paroi musculaire abdominale droite. Le point de la peau peut être légèrement décalé par rapport au point d’incision de la paroi musculaire afin de tunneliser la sonde sous la peau avant de pénétrer dans la paroi musculaire.

3a Insertion de la sonde dans la cavité abdominale La peau est incisée et une pince hémostatique est passée au travers de l’orifice formé. L’extrémité de la sonde est saisie et passée au travers de la peau et des tissus sous-cutanés (PHOTO 3A). Dans un deuxième temps, la pince hémostatique est passée à travers la paroi musculaire et l’extrémité de la sonde est saisie et tirée à son tour à travers cette paroi (PHOTO 3B).

3b Insertion de la sonde dans la cavité abdominale La peau est incisée et une pince hémostatique est passée au travers de l’orifice formé. L’extrémité de la sonde est saisie et passée au travers de la peau et des tissus sous-cutanés (PHOTO 3A). Dans un deuxième temps, la pince hémostatique est passée à travers la paroi musculaire et l’extrémité de la sonde est saisie et tirée à son tour à travers cette paroi (PHOTO 3B).

4a Suture en bourse Une suture en bourse (monofilament résorbable sur aiguille ronde, décimale 2, ici Biosyn®) est réalisée sur la vessie autour du point choisi pour la pénétration de la sonde. Le passage du fil dans la lumière vésicale doit être évité.

4b Suture en bourse Une suture en bourse (monofilament résorbable sur aiguille ronde, décimale 2, ici Biosyn®) est réalisée sur la vessie autour du point choisi pour la pénétration de la sonde. Le passage du fil dans la lumière vésicale doit être évité.

5 Incision de la paroi vésicale Une incision est pratiquée dans la paroi vésicale au centre de la suture en bourse. Une sonde d’aspiration est introduite dans la vessie pour la vider.

6 Insertion de la sonde dans la vessie L’extrémité de la sonde est insérée dans la vessie à l’aide de la pince hémostatique. Lorsque la sonde utilisée est une sonde de Foley, le ballonnet est gonflé une fois la sonde en place.

7a Cystopexie Dans un premier temps, la suture en bourse est resserrée autour du point de pénétration de la sonde dans la vessie (PHOTO 7A). La vessie est ensuite fixée à la paroi abdominale (cystopexie) à l’aide de quatre points simples (monofilament résorbable sur aiguille ronde, décimale 2, dans ce cas Biosyn®) répartis autour du site de pénétration de la sonde (PHOTO 7B).

7b Cystopexie Dans un premier temps, la suture en bourse est resserrée autour du point de pénétration de la sonde dans la vessie (PHOTO 7A). La vessie est ensuite fixée à la paroi abdominale (cystopexie) à l’aide de quatre points simples (monofilament résorbable sur aiguille ronde, décimale 2, dans ce cas Biosyn®) répartis autour du site de pénétration de la sonde (PHOTO 7B).

8a Épiploïsation Une épiploïsation du site de cystopexie peut être pratiquée de manière facultative, à ce stade ou avant la cystopexie. La séquence présentée ici permet, à notre sens, un meilleur accolement de la vessie à la paroi abdominale. Un bord libre du grand omentum est saisi et enroulé autour du site de cystopexie, puis fixé sur lui-même et sur la paroi abdominale.

8b Épiploïsation Une épiploïsation du site de cystopexie peut être pratiquée de manière facultative, à ce stade ou avant la cystopexie. La séquence présentée ici permet, à notre sens, un meilleur accolement de la vessie à la paroi abdominale. Un bord libre du grand omentum est saisi et enroulé autour du site de cystopexie, puis fixé sur lui-même et sur la paroi abdominale.

8c Épiploïsation Une épiploïsation du site de cystopexie peut être pratiquée de manière facultative, à ce stade ou avant la cystopexie. La séquence présentée ici permet, à notre sens, un meilleur accolement de la vessie à la paroi abdominale. Un bord libre du grand omentum est saisi et enroulé autour du site de cystopexie, puis fixé sur lui-même et sur la paroi abdominale.

9 Fixation de la sonde à la paroi abdominale La sonde est fixée à la face externe de la paroi abdominale par un laçage chinois. Le point qui transfixe la paroi doit être suffisamment profond pour inclure à la fois la peau et la paroi musculaire. La plaie abdominale est refermée de façon classique.