Le point Vétérinaire n° 258 du 01/09/2005
 

DENTISTERIE DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

COURS

Philippe Hennet*, Nicolas Girard**


*Clinique vétérinaire
4, rue Linois
75015 Paris
**Clinique vétérinaire
869, route de St Laurent
06610 La Gaude

Résumé

Le détartrage est un acte fondamental et fréquent en médecine vétérinaire. Il doit être recentré dans le cadre du traitement parodontal. Il comprend un détartrage supragingival, mais surtout un débridement sous-gingival destiné à éliminer la cause de la parodontite. Les détartreurs ultrasoniques, magnétostrictifs ou piézoélectriques, munis d’inserts sous-gingivaux spécifiques permettent un travail plus rapide et plus facile que l’utilisation des curettes manuelles sous-gingivales.

L’effet bénéfique du détartrage ultrasonique ne semble pas uniquement dû à l'oscillation mécanique mais également au pouvoir de cavitation et aux micro-courants acoustiques produits par l'insert en milieux aqueux, qui détruiraient le biofilm bactérien constituant la plaque dentaire.

Le “détartrage” ne se limite pas à l’élimination rapide du tartre supra-gingival mais consiste au retrait méticuleux du tartre et de la plaque dentaire sous-gingivaux. Le terme de “détartrage” sous-entend le plus souvent un détartrage supra-gingival, c’est-à-dire le retrait du tartre visible, localisé au-dessus de la gencive. Si cet acte est indispensable, il ne constitue que l’étape préliminaire du traitement des parodontites et, en aucun cas, l’étape la plus importante. Le traitement des parodontites nécessite le retrait de la plaque et du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous