Le point Vétérinaire n° 258 du 01/09/2005
 

VACCINATION ET LUTTE CONTRE LES IPI

Se former

COURS

Sylvie Chastant-Maillard*, Renaud Maillard**


*Unité de reproduction
**Unité de pathologie du bétail
ENV d’Alfort
7, avenue du Général de Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex

Le virus BVD a un fort tropisme pour le fœtus, mais sa multiplication entre les tissus maternels et fœtaux suit des voies inattendues. Le mécanisme de la protection vaccinale du fœtus n'est pas élucidé.

Résumé

L’infection d’une vache par le virus BVD au cours de la gestation peut entraîner la perte du conceptus, des malformations congénitales ou la naissance d’un veau infecté persistant immunotolérant (IPI). La transmission transplacentaire du virus est un phénomène efficace mais mal connu. Avant l’établissement d’une virémie maternelle, le virus atteint l’allantoïde et l’amnios, puis le fœtus. Il migre ensuite du fœtus vers l’endomètre. Lors d’une vaccination, les immunoglobulines neutralisent le virus avant qu’il n’atteigne le fœtus. Il n’y a cependant pas de corrélation entre le titre en anticorps neutralisants et le degré de protection fœtale. Deux vaccins BVD actuellement commercialisés en France ont un label « protection fœtale ».

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...