Le point Vétérinaire n° 258 du 01/09/2005
 

ANALYSE DES GAZ DU SANG CHEZ LE CHIEN, LE CHAT ET LE CHEVAL

Se former

COURS

Karine Portier

École nationale vétérinaire
de Lyon
69280 Marcy-L’Étoile

La mesure de l’excès de base et du trou anionique grâce à un analyseur des gaz du sang permet d’évaluer la contribution métabolique à un déséquilibre acido-basique et d’entreprendre sa correction.

Résumé

L’acidose métabolique résulte d’une rétention d’ions hydrogène ou d’une perte d’ions bicarbonates. Il existe en outre des acidoses organiques et hyperchlorémiques. L’alcalose métabolique résulte d’une perte d’ions hydrogène ou d’une rétention d’ions bicarbonates. Des systèmes tampons participent à l’équilibre : acide carbonique/bicarbonate, histidine et phosphate dans les compartiments liquidiens extracellulaires, protéines et phosphate en intracellulaire. Selon le contexte clinique, les variations des concentrations de bicarbonates (l’excès de base BE calculé par l’analyseur des gaz du sang) donnent une estimation des variations de bases. Il permet de mettre en évidence une composante métabolique lors de déséquilibre acidobasique. Le trou anionique différencie les acidoses d’origine métabolique des déséquilibres mixtes. Lors d’acidose métabolique, la mesure prioritaire à mettre en oeuvre est la fluidothérapie. Le traitement de l’alcalose métabolique est celui de la cause sous-jacente.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...