Le point Vétérinaire n° 257 du 01/07/2005

ADMINISTRÉ PAR VOIE INTRALABIALE

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Eric Vandaële

4, square de Tourville
44470 Carquefou

Le vaccin est protecteur pendant trois mois. Mais une vaccination en “urgence” chez des chevaux vaccinés depuis moins de six mois est efficace.

Aucun essai vaccinal contre la gourme n’avait jusqu’à présent débouché sur la commercialisation d’un vaccin efficace. Les vaccins inactivés administrés par voie intramusculaire n’étaient pas efficaces. Après une épreuve virulente, les chevaux vaccinés présentaient des signes cliniques de gourme, comme les témoins non vaccinés (voir l’ENCADRÉ “Lagourme équine en France”).Seuls les vaccins vivants étaient donc susceptibles de présenter une efficacité. L’efficacité des vaccins vivants, administrés par voie intra­musculaire, est bonne, mais ils sont à l’origine de volumineux abcès au point d’injection. ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK