Le point Vétérinaire n° 257 du 01/07/2005
 

ENDOCRINOLOGIE DU FURET

Pratiquer

CAS CLINIQUE

William Bordeau

Consultant en dermatologie
vétérinaire
Clinique vétérinaire
3, avenue Foch
94700 Maisons-Alfort

Un hypercorticisme est diagnostiqué chez une furette stérilisée, âgée de cinq ans, qui présente une alopécie et un œdème vulvaire. La guérison est obtenue après l’ablation de la glande surrénale hypertrophiée.

Résumé

Une furette stérilisée, âgée de cinq ans, présente une alopécie étendue, apparue progressivement, et une vulve gonflée. Un hypercorticisme est suspecté. L’échographie révèle une surrénale gauche hypertrophiée. Une surrénalectomie est pratiquée et un diagnostic histologique d’adénocarcinome est établi. Les signes cliniques régressent progressivement. Chez le furet, l’hypercorticisme est associé à une hypersécrétion d’hormones sexuelles d’origine surrénalienne. Il atteint quasi exclusivement des animaux stérilisés. Le tableau clinique est variable, avec des symptômes généraux et cutanés, et des modifications de l’appareil et du comportement sexuels. Le diagnostic est essentiellement clinique. L’exérèse de la ou des glandes surrénales atteintes constitue le traitement de choix. Lorsque cela s’avère impossible, un traitement médical spécifique (souvent peu efficace et/ou mal toléré) ou palliatif est envisageable.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...