Le point Vétérinaire n° 257 du 01/07/2005
 

Pathologie digestive bovine

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Gilles Rouquet*, Elizabeth Doré**, André Desrochers***


*30, rue du Razaut
63119 Chateaugay
**3 200, rue Sicotte
C.P. 5000 Saint-Hyacinthe
Québec, Canada
***3 200, rue Sicotte
C.P. 5000 Saint-Hyacinthe
Québec, Canada

Une vache holstein présente des signes de réticulopéritonite et une ruminotomie est réalisée. La vidange des abcès est jugée trop risquée.

Résumé

Une vache holstein âgée de cinq ans présente des signes cliniques de mauvaise digestion des aliments et une bradycardie, associés à une hypokaliémie, à une hypochlorémie et à une hyperfibrinogénémie. Une échographie transabdominale ne permet pas de confirmer l’hypothèse de réticulopéritonite traumatique (RPT). La radiographie révèle la présence de deux corps étrangers et permet de suspecter l’existence de deux abcès. En raison de l’absence de réponse au traitement médical, une ruminotomie est réalisée. Trois corps étrangers métalliques sont retirés, mais l’abcès est laissé en place. L’animal regagne l’élevage après cinq jours d’hospitalisation. Lors de RPT, la laparotomie exploratrice suivie d’une ruminotomie reste le traitement de choix, surtout si le traitement médical est inefficace. La décision opératoire doit toutefois s’appuyer sur un diagnostic de certitude, en raison des risques septiques.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...