Le point Vétérinaire n° 257 du 01/07/2005
 

UROLOGIE ET NEUROLOGIE DU CHIEN

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Julien Jacquet*, Christelle Maurey**, Delphine Rault***, Hélène Combrisson****, Arnaud Bazin*****


*ENV Alfort
UP de médecine
7, avenue du général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort
**ENV Alfort
UP de médecine
7, avenue du général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort
***IMV
10-12, rue Robert-de-Flers
75015 Paris
****ENV Alfort
UP de physiologie
*****Clinique vétérinaire
238, avenue Jacques-Vogt
95340 Persan

Un chien mâle est présenté en consultation pour une incontinence après un accident sur la voie publique trois semaines auparavant. Une rupture urétrale qui coexiste avec des troubles nerveux est diagnostiquée.

Résumé

Un chien mâle est référé pour une incontinence urinaire suite à un accident de la voie publique. Des lésions nerveuses entraînent un déficit fonctionnel de la miction, avec une vessie de type motoneurone périphérique. Une urétrographie rétrograde et une échographie permettent de diagnostiquer une rupture urétrale. L’exploration urodynamique confirme la coexistence de troubles nerveux. La mise en place d’un traitement médical et la gestion des complications de sténose urétrale permettent une récupération partielle, mais le chien est finalement euthanasié. La rupture urétrale traumatique est rarement diagnostiquée chez le chien. Un bilan de l’intégrité de l’arbre urinaire doit être effectué. Un suivi rigoureux est nécessaire pour prévenir les complications, notamment la sténose urétrale.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...