Le point Vétérinaire n° 257 du 01/07/2005
 

PARASITOLOGIE CANINE ET FÉLINE

Se former

COURS

Anne Thebault

Brécihan
35290 Saint-Onen-la-chapelle

La cheyletiellose est une affection souvent sous-diagnostiquée chez le chien et chez le chat. Cette dermatozoonose nécessite un diagnostic précoce pour permettre la mise en place d’un traitement long, mais efficace.

Résumé

Les cheyletielloses sont des dermatoses prurigineuses spécifiques du chien, du chat et du lapin, provoquées par des acariens trombidiformes microscopiques : Cheyletiella yasguri chez le chien, C. blakei chez le chat et C. parasitivorax chez le lapin. Elles affectent surtout les jeunes animaux qui vivent en groupe et se caractérisent par un squamosis marqué (pityriasis) localisé à la région supérieure dorsolombaire. Le prurit peut être intense. Des dépilations apparaissent parfois sur les zones de grattage en cours d’évolution. Cette maladie, très contagieuse, est transmissible à l’homme, chez qui elle se manifeste par un prurigo papuleux au niveau des bras et du tronc, exacerbé par la chaleur. Le diagnostic différentiel doit se faire principalement avec la gale, sarcoptique ou noto-édrique, et les phtirioses. Le traitement est fondé sur l’emploi d’acaricides, sous forme de poudre ou de bain.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...