Le point Vétérinaire n° 257 du 01/07/2005
 

ANALYSE DES GAZ DU SANG CHEZ LE CHIEN, LE CHAT ET LE CHEVAL

Se former

COURS

Karine Portier

ENV de Lyon
1, avenue Bourgelat
69280 Marcy-l’Étoile

Les paramètres de l’analyse des gaz sanguins et la modélisation des échanges gazeux permettent de caractériser les déséquilibres d’origine respiratoire et de maintenir une oxygénation correcte des organes.

Résumé

Une perturbation des échanges respiratoires peut induire un déséquilibre acido-basique. Plusieurs paramètres permettent son exploration : la ventilation alvéolaire (A), les échanges alvéolo-capillaires (modélisés par le ratio /, la diffusion capillaire P(A-a)O2 et la capacité de transfert TLO2), l’oxygénation sanguine (évaluée par PaO2, SaO2 et CaO2) et la distribution de l’oxygène. L’élimination du CO2 est également évaluée (PCO2 alvéolaire et artérielle). La modélisation de chaque étape permet de caractériser les hypoxies et les hypercapnies et de maintenir les organes dans les conditions physiologiques. L’acidose respiratoire nécessite la recherche et le traitement de la cause de l’hypoventilation. L’objectif est de favoriser l’élimination du CO2 en premier lieu grâce à une assistance ventilatoire et à une oxygénothérapie. Lors d’alcalose respiratoire, il convient d’identifier la cause de l’hypocapnie/hyperventilation pour la traiter.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...