Le point Vétérinaire n° 256 du 01/06/2005
 

PV

HÉMATOLOGIE CANINE

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Stéphanie Margaillan*, Corinne Fournel**, Vanessa Turinelli***, Julien Guillaumin****


*Unité de pathologie clinique,
Laboratoire d’hématologie
et de cytologie
**Unité de pathologie clinique,
Laboratoire d’hématologie
et de cytologie
***Unité de pathologie clinique,
Laboratoire d’hématologie
et de cytologie
****Unité de soins intensifs
anesthésie et médecine d’urgence
Département des animaux
de compagnie
École nationale vétérinaire de Lyon
69280 Marcy-l’Étoile

L’érythroblastopénie est une anémie centrale à médiation immune. Son diagnostic est fondé sur la réalisation d’un myélogramme et son traitement repose sur une corticothérapie à dose immunosuppressive.

Résumé

Résumé

→ Une chienne beauceron présente une pâleur des muqueuses et une dégradation de son état général depuis plus d’un mois. Une numération-formule sanguine et un frottis sanguin révèlent une anémie sévère, arégénérative, normocytaire et normochrome. Un myélogramme met en évidence une aplasie marquée de la lignée érythroïde. Les tests de Coombs direct et indirect sont positifs, ce qui permet de conclure à une érythroblastopénie. L’érythroblastopénie est l’anémie centrale à médiation immune la plus fréquemment décrite chez le chien. Les causes d’anémie centrale sont toxiques, infectieuses, immunologiques, etc. Le myélogramme est l’examen de choix. La corticothérapie à doses immunosuppressives se révèle souvent efficace. Le pronostic à long terme est toutefois réservé.

Une chienne beauceron âgée de deux ans et demi, non stérilisée, correctement vaccinée et vermifugée, est référée pour une anémie.Cas clinique1. AnamnèseDepuis trois semaines, la chienne est régulièrement suivie pour une dégradation de son état général et une pâleur des muqueuses, remarquées par les propriétaires quinze jours à trois semaines avant la première consultation. La présence de tiques ayant été notée, deux injections d’imidocarbe (Carbésia(r)) ont été réalisées à quarante-huit heures d’intervalle et une antibiothérapie à base de doxycycline (Ronaxan(r)) ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous