Le point Vétérinaire n° 256 du 01/06/2005

BIOTECHNOLOGIES DE LA REPRODUCTION

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Pascale Chavatte-Palmer

UMR INRA/ENVA 1198,
Biologie du développement
et reproduction,
INRA, Domaine de Vilvert,
78352 Jouy-en-Josas Cedex

Après 1 500 veaux clonés, il apparaît qu’il n’y a pas de vieillesse prématurée. Les recherches visent à améliorer le rendement pour faciliter l’acceptation du clonage.

Les premiers bovins issus de clonage à partir d’une cellule somatique provenant d’un animal adulte ont été conçus à peu près au même moment que le mouton Dolly (voir l’ENCADRÉ “Clonage : définition et premiers pas” sur Planete-vet). Depuis, environ 1 500 clones de bovins sont nés à travers le monde. L’efficacité globale du clonage (veaux nés/zygotes reconstitués) est souvent inférieure à 1 %, mais peut atteindre 20 % (voir la FIGURE “Principales étapes aboutissant à la naissance d’un clone”). Elle varie selon les ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK