Le point Vétérinaire n° 255 du 01/05/2005

Cicatrisation des plaies cutanées d’ovariectomie de chatte

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Laurent Dillie*, Karine Dillie**


*Clinique vétérinaire
d’Esquermes
80, boulevard Montebello
59000 Lille

Selon une étude sur soixante-dix-neuf chattes stérilisées, la qualité de la cicatrisation est équivalente après une suture cutanée ou un collage chirurgical.

La colle chirurgicale est étudiée depuis le milieu des années 1960. Tous les dérivés du cyanoacrylate ont fait l’objet d’études chez l’homme dans différentes disciplines : en chirurgie vasculaire, en ophtalmologie, en chirurgie orthopédique, intestinale, urologique, etc. Peu d’études ont en revanche été réalisées dans le domaine vétérinaire. Les animaux de laboratoire ont pourtant largement contribué au développement technique et pratique de ces colles. Pour les vétérinaires, la colle peut représenter un gain de temps lors de petites sutures et être utilisée dans ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK