Le point Vétérinaire n° 254 du 01/04/2005
 

CANCÉROLOGIE DU CHIEN

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Stéphane Malgaillan*, Frédérique Ponce**


*Département des animaux
de compagnie
Unité de médicine interne
ENV Lyon
69280 Marcy-L'Étoile
**Département des animaux
de compagnie
Unité de médicine interne
ENV Lyon
69280 Marcy-L'Étoile

Le lymphome malin canin s’exprime classiquement par une polyadénomégalie superficielle. La polyuro-polydipsie peut toutefois constituer l’unique symptôme d’appel.

Résumé

Une chienne welsh terrier âgée de six ans est présentée à la consultation pour une polyuro-polydipsie (PUPD) observée depuis trois semaines. Le diagnostic différentiel permet de conclure à une hypercalcémie. Les examens complémentaires conduisent au diagnostic de lymphome malin, associé à un syndrome paranéoplasique. Le lymphome malin est l’une des tumeurs les plus fréquemment rencontrées chez le chien. La forme “multicentrique” en est l’expression la plus courante mais des formes atypiques existent. Une radiographie thoracique, une échographie abdominale et un myélogramme permettent la réalisation d’un bilan d’extension complet. Le traitement de choix consiste en une polychimiothérapie qui repose essentiellement sur le protocole de Cotter.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...