Le point Vétérinaire n° 254 du 01/04/2005
 

NEUROLOGIE CANINE ET FÉLINE

Se former

COURS

Anne Thébault

Brécihan
35290 Saint-Onen-La-Chapelle

Les progrès techniques de l’imagerie de l’encéphale permettent d’identifier les tumeurs cérébrales de façon précise, avant la mort de l’animal. Des traitements, curatifs ou palliatifs, sont désormais possibles.

Résumé

Les tumeurs cérébrales se rencontrent chez les chiens et les chats à un âge plutôt avancé. Les manifestationscliniques sont variées : convulsions, modifications de l’état de conscience, changements de comportement, troubles neurologiques divers, etc. En cas de suspicion de tumeur intracrânienne, l’imagerie du cerveau (IRM ou scanner) est une étape indispensable. Si les caractéristiques des modifications d’imagerie et l’examen clinique renforcent la suspicion diagnostique, seule l’analyse histopathologique permet toutefois de confirmer la nature de la lésion. La connaissance du type histologique de la tumeur permet la mise en place d’un traitement adapté, palliatif et/ou curatif. L’association de l’exérèse chirurgicale (si elle est possible) et de la radiothérapie donne les meilleurs résultats.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...