Le point Vétérinaire n° 254 du 01/04/2005

OTITE À PSEUDOMONAS CHEZ UN CHIEN

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Jean-Dominique Puyt*, Yves Legeay**


*Unité de pharmacologie et toxicologie,
**Unité de médecine interne, ENV Nantes

Le recours à des fluoroquinolones par voie générale en traitement de première intention des otites peut faire exception dans des cas sévères.

Un cocker âgé de dix ans présente une otite externe unilatéra le chronique particulièrement sévère. L’ouverture du canal auriculaire est pratiquement obstruée par les plis d’une muqueuse extrêmement lichénifiée. Unpusjaune verdâtre, visqueux et malodorant, évocateur d’une otite à Pseudomonas, agglutine les poils. La gravitéducas conduit le vétérinaire traitant à associer au traitement local un traitement général à base d’un anti-inflammatoire non stéroïdien et d’enrofloxacine. n Tolfédin® 60 mg Comprimés Chiens : Pour son action antalgique La prescription d’acide tolfé-namique, contenu dans Tolfédine®, comme antalgique pendant quelques ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK