Le point Vétérinaire n° 254 du 01/04/2005
 

OTITE À PSEUDOMONAS CHEZ UN CHIEN

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Jean-Dominique Puyt*, Yves Legeay**


*Unité de pharmacologie et toxicologie,
**Unité de médecine interne, ENV Nantes

Le recours à des fluoroquinolones par voie générale en traitement de première intention des otites peut faire exception dans des cas sévères.

Un cocker âgé de dix ans présente une otite externe unilatéra le chronique particulièrement sévère. L’ouverture du canal auriculaire est pratiquement obstruée par les plis d’une muqueuse extrêmement lichénifiée.

Unpusjaune verdâtre, visqueux et malodorant, évocateur d’une otite à Pseudomonas, agglutine les poils.

La gravitéducas conduit le vétérinaire traitant à associer au traitement local un traitement général à base d’un anti-inflammatoire non stéroïdien et d’enrofloxacine. n

Tolfédin® 60 mg Comprimés Chiens : Pour son action antalgique

La prescription d’acide tolfé-namique, contenu dans Tolfédine®, comme antalgique pendant quelques jours est justifiée, car la douleur locale est souvent intense. En outre, par son action anti-inflammatoire, il aide à désobstruer le conduit auditif et à limiter les exsudations propices au développement et à l’entretien de l’infection.

La durée du traitement doit être réduite à trois jours de manière à limiter les effets secondaires, notamment digestifs.

Si l’inflammation persiste après ce traitement, une injection unique d’un corticoïde à action immédiate est également possible, sans risque majeur de diminuer les défenses immunitaires locales.

Aurizon® : Antibiotique et antifongique par voie locale

Aurizon® est une suspension auriculaire qui associe une substance antibactérienne, la marbofloxacine, un antifongique, le clotrimazole, et un anti-inflammatoire stéroïdien, la dexaméthasone.

La marbofloxacine est une fluoroquinolone des troisième génération à large spectre, active contre Pseudomonas aeruginosa.

Le clotrimazole, qui s’apparente aux imidazoles antifongiques, doué d’une certaine activité sur les bactéries à Gram positif, est surtout actif contre Malassezia pachydermatis (Pityrosporumcanis), un champignon fréquemment associéaux otites externes.

La dexaméthasone permet de contrôler l’inflammation et de s’opposer aux phénomènes allergiques fréquents.

La durée du traitement doit habituellement être d’au moins deux semaines.

Cette application doit être précédée, deux ou trois fois par semaine, d’un nettoyage soigné avec une solution détergente non irritante (car la douleur est alors très vive). Les sérosités constituent en effet une barrière à l’accès des antibactériens et des antifongiques.

Baytril® 50 mg : Envisageable en première intention

Baytril® est une spécialité pharmaceutique vétérinaire à base d’enrofloxacine, une fluoroquinolone de troisième génération douée d’une activité bactéricide à large spectre. L’enrofloxacine a pour particularité d’appartenir à la seule classe de substances anti-infectieuses actives par voie orale et également douées d’une action contre les bactéries du genre Pseudomonas. Les fluoroquinolones sont également connues pour leur excellente diffusion tissulaire et leur large spectre d’activité.

Le recours à des fluoroquinolones par voie générale ne fait généralement pas partie du traitement en première intention des otites externes. D’une part, les bactéries peuvent être plus facilement atteintes par voie locale au moyen de topiques antibiotiques ; d’autre part, la diffusion des antibiotiques se trouve limitée par l’importance des modifications lésionnelles du conduit auditif, dès lors que l’affection devient chronique.

Toutefois, l’infection par des bactéries réputées très pathogènes, en particulier du genre Pseudomonas, peut faire exception à cette règle, si possible après l’identification du Pseudomonas et la réalisation d’un antibiogramme. En effet, des complications (infection de voisinage, voire septicémie) peuvent survenir lors d’otite moyenne lorsqu’une lésion tympanique permet la colonisation de la bulle tympanique à partir du canal auriculaire. Comme il peut être difficile d’examiner correctement le tympan lorsque le conduit auditif est très remanié, l’antibiothérapie raisonnée à l’aide de fluoroquinolones par voie générale trouve là une indication acceptable.