Le point Vétérinaire n° 253 du 01/03/2005
 

PV

Se former

CARDIOLOGIE

Daniel Hervé*, Jean-François Rousselot**


*61, rue Émile Raspail, 94110 Arcueil
**42, route de Chartres, 78190 Trappes

Une chienne braque âgée de dix ans, pesant 20 kg, est présentée pour un essoufflement et une fatigue extrême depuis la réduction d’une torsion splénique 48 heures auparavant.

Une bradycardie marquée préexistait plusieurs mois avant la torsion. La chienne était rapidement essoufflée lors d’un effort soutenu (chasse). L’animal est tombé en syncope à deux reprises après des efforts violents. Aucune difficulté chirurgicale n’a été rencontrée et le déroulement de l’anesthésie ainsi que le réveil ont été satisfaisants. Le moindre effort déclenche une dyspnée restrictive. Les muqueuses sont pâles. L’intensité du choc précordial est diminuée et sa fréquence est rapide ; il est synchrone du pouls fémoral qui est faible et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous