Le point Vétérinaire n° 252 du 01/01/2005
 

URGENCE ET SOINS INTENSIFS CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Anne Thébault

“Brécihan”
35290 Saint-Onen-la-Chapelle

La transfusion, bien que de plus en plus pratiquée, reste un acte à risque. Le respect strict de certaines règles est la meilleure prévention contre les accidents transfusionnels.

Résumé

La transfusion est un acte de plus en plus pratiqué. Sa principale indication est le traitement des anémies et, de façon générale, de tout déficit en un ou plusieurs constituants du sang. Du sang frais ou un autre dérivé sanguin peut être utilisé. Les accidents transfusionnels les plus graves sont l’hémolyse intravasculaire, les chocs anaphylactique et hypervolémique. Deux méthodes permettent de vérifier la compatibilité des sangs du donneur et du receveur : le test d’incompatibilité (cross match) et le typage sanguin. Le cross match est le plus utilisé, mais il doit être répété systématiquement avant chaque transfusion. Une surveillance attentive de l’animal transfusé permet de mettre rapidement en place un traitement adapté lors d’une réaction transfusionnelle. Le respect de quelques règles simples sur les conditions de prélèvement et de conservation du sang permet de limiter le risque.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...