Le point Vétérinaire n° 252 du 01/01/2005
 

SYNDROMES PARANÉOPLASIQUES CHEZ LE CHAT

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Céline Carles*, Dominique Péchereau**, Isabelle Roubardeau***


*Clinique vétérinaire
des Pyrénées
55, avenue Jean Mermoz
64000 Pau
**Clinique vétérinaire
des Pyrénées
55, avenue Jean Mermoz
64000 Pau
***Clinique vétérinaire
des Pyrénées
55, avenue Jean Mermoz
64000 Pau

Un chat présente successivement deux syndromes paranéoplasiques : d’abord une myasthénie induite par un thymome puis, malgré une thymectomie, une dermite exfoliative.

Résumé

Un chat âgé de dix ans est présenté à la consultation pour une prostration et une faiblesse générale. Une radiographie thoracique met en évidence une masse médiastinale. Un diagnostic de syndrome myasthénique d’origine paranéoplasique, en relation avec un thymome, est établi. L’histologie de la masse après l’exérèse chirurgicale confirme un thymome. Un mois plus tard, le chat ne présente plus de signe de myasthénie. En revanche, il développe une dermite exfoliative qui traduit une récidive du thymome. Ce cas illustre deux syndromes paranéoplasiques associés à un thymome : la myasthénie grave résolue avec la thymectomie et la dermite exfoliative survenue ensuite. Le thymome est une tumeur rare chez le chat, qui doit être suspectée en présence de syndromes paranéoplasiques. Il peut également induire des signes respiratoires. Le traitement de choix est l’exérèse chirurgicale.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...