Le point Vétérinaire n° 251 du 01/12/2004

SYNDROME DES ULCÈRES GASTRIQUES ÉQUINS

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

4, square de Tourville
44470 Carquefou

Le premier inhibiteur de la pompe à protons cicatrise la quasi-totalité des ulcères gastriques des chevaux, à condition de combiner moyens diagnostiques et financiers.

En médecine humaine, l’oméprazole et les autres “prazoles” inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont devenus les médicaments anti-ulcéreux de référence. La prévalence des ulcères gastriques chez l’homme a rapidement fait classer des IPP dans le top ten des médicaments humains les plus vendus au monde : près de 8 milliards d’euros pour l’oméprazole (n° 2 mondial en 2002) et 4,5 milliards d’euros pour un autre “prazole” au cinquième rang. En médecine équine, l’arrivée en Europe de la pâte orale d’oméprazole (Gastrogard®) ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK