Le point Vétérinaire n° 251 du 01/12/2004
 

OPHTALMOLOGIE FÉLINE

Se former

COURS

Laurent Bouhanna

Ophtalmologie vétérinaire
exclusive
63, boulevard de Picpus
75012 Paris

L’affection herpétique est sous-diagnostiquée chez le chat. Son traitement est difficile et parfois décevant : les rechutes, les récidives et les séquelles sont en effet fréquentes.

Résumé

L’infection oculaire par le virus herpès de type I (HVF1) est fréquente chez le chat. Elle provoque essentiellement des kératites et des conjonctivites. Les manifestations oculaires directement liées au pouvoir pathogène du virus herpès félin sont une conjonctivite, une kératite, une kératite stromale méta-herpétique, une kératoconjonctivite sèche, une ophtalmie néonatale ou un symblépharon. D’autres lésions oculaires sont souvent associées à l’herpèsvirose, bien que le rôle direct du virus n’ait pas été clairement démontré : un séquestre cornéen, une kératite éosinophilique et certains cas d’uvéite antérieure. Le diagnostic est fondé sur l’isolement du virus (technique spécifique mais peu sensible), les tests aux anticorps fluorescents, la séroneutralisation, la technique Elisa et, plus récemment, la PCR (test sensible). Le traitement fait principalement appel à des agents antiviraux associés à une antibiothérapie.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...