Le point Vétérinaire n° 250 du 01/11/2004
 

TOXICOLOGIE ENVIRONNEMENTALE

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Frédéric Bertrand*, Arnaud Dunand**, Julien Fosse***, Nicolas Fradin****, Davy Liger*****, Gérard Keck******


*École nationale des services
vétérinaires,
1, avenue Bourgelat, BP83,
69280 Marcy-l’Étoile
**École nationale des services
vétérinaires,
1, avenue Bourgelat, BP83,
69280 Marcy-l’Étoile
***École nationale des services
vétérinaires,
1, avenue Bourgelat, BP83,
69280 Marcy-l’Étoile
****École nationale des services
vétérinaires,
1, avenue Bourgelat, BP83,
69280 Marcy-l’Étoile
*****École nationale des services
vétérinaires,
1, avenue Bourgelat, BP83,
69280 Marcy-l’Étoile
******Unité de pharmacie
toxicologie,
École nationale vétérinaire de
Lyon,
1, avenue Bourgelat, BP83,
69280 Marcy-l’Étoile

Les praticiens doivent se préparer à être confrontés de plus en plus souvent à des intoxinations par les cyanobactéries, qui constituent un danger à la fois pour la santé animale et pour la santé publique.

Résumé

Certaines cyanobactéries ou « algues bleues », capables de proliférer sous forme d’efflorescences ou « fleurs d’eau », synthétisent des toxines appelées cyanotoxines. Les plus dangereuses sont des hépatotoxines ou des neurotoxines, qui peuvent être à l’origine d’intoxinations animales ou humaines dans toutes les régions du globe. Le diagnostic de ces intoxinations est assez délicat à établir. Les cas sont toutefois en nette augmentation et le praticien peut se trouver confronté à des intoxinations chez des animaux domestiques ou sauvages qu’il convient d’identifier car ces cas jouent un rôle de sentinelle pour l’exposition humaine.

Les intoxinations animales par les cyanotoxines sont connues depuis 1882 aux États-Unis mais c’est seulement en 1978, en Australie, qu’elles ont été scientifiquement mises en relation avec des efflorescences de cyanobactéries toxiques. Les épisodes de mortalité ont concerné des animaux domestiques, en particulier du bétail. De nombreux événements similaires ont depuis été décrits. Les conséquences de la présence des cyanobactéries sont à la fois économiques et sanitaires. Les cyanobactéries ont ainsi des répercussions sur la production et la distribution de l’eau ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous