Le point Vétérinaire n° 249 du 01/10/2004
 

GASTRO-ENTÉROLOGIE CANINE ET FÉLINE

Se former

COURS

Patrick Lecoindre

Clinique Vétérinaire des Cerisioz
5, Rte de St-Symphorien d’Ozon
69800 St-Priest

Les troubles de la motricité œsophagienne sont les premières causes de régurgitations et de dysphagies. Un traitement étiologique est parfois possible mais la cause de ces troubles est souvent difficile à déterminer.

Résumé

Le méga-œsophage, congénital ou acquis, est une dilatation permanente de l’œsophage liée à une perte de sa motricité. Ce trouble peut être secondaire à diverses affections (myasthenia gravis, maladies endocriniennes, dysautonomie, etc.) mais sa cause est souvent difficile à déterminer (méga-œsophage idiopathique). Un syndrome dysphagique, sans méga-œsophage, peut être la conséquence de troubles de la motilité œsophagienne ; ces anomalies motrices sont suspectées lorsqu’aucune lésion organique ou obstructive n’est mise en évidence. Le reflux gastro-œsophagien peut être responsable d’œsophagites dites « de reflux ». Fréquent en gastro-entérologie humaine, il est difficile de préciser son incidence chez les chiens et chez les chats. Le traitement de ces divers troubles de la motilité est en général médical (si possible étiologique) et associé à des mesures diététiques.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...