Le point Vétérinaire n° 249 du 01/10/2004
 

FISTULOGRAPHIE ET ÉCHOGRAPHIE

Pratiquer

IMAGERIE

Laurence Patijaud*, Pr Éric Viguier**, Franck Durieux***


*Les Exertier
73100 Pugny-Chatenod
**Service de chirurgie
ENV Lyon
***Unité pédagogique
d’imagerie médicale
ENV Lyon

Le traitement des fistules chroniques nécessite la localisation de l’agent responsable. Le cas décrit est abordé grâce à des examens conventionnels : fistulographie et échographie.

Résumé

Un chien présente des fistules thoraciques septiques depuis un an. Elles ont récidivé malgré trois interventions chirurgicales. Une radiographie thoracique sans préparation ne montre pas d’anomalie. Une fistulographie permet en revanche de souligner trois trajets fistuleux sous-cutanés. Aucun corps étranger n’est détecté, ce qui conduit à réaliser une échographie thoracique. Celle-ci montre notamment une atteinte de la jonction chondrocostale de la quatrième côte. Après marquage des trajets fistuleux au bleu de méthylène sous contrôle échographique, une intervention chirurgicale à thorax ouvert permet l’exérèse d’un épillet. Pour rechercher la cause d’une fistule thoracique septique, l’échographie représente une technique alternative au scanner. Le traitement consiste à retirer l’élément responsable et à mettre en place un drainage et une antibiothérapie.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...