Le point Vétérinaire n° 249 du 01/10/2004

PATHOLOGIE INFECTIEUSE RESPIRATOIRE CHEZ LES BOVINS

Se former

CONDUITE À TENIR

Dominique Le Grand*, Marie-Anne Arcangioli**, Norbert Giraud***, François Poumarat****, Pierre Bézille*****


*Unité mixte de recherche
mycoplasmoses des ruminants
**Unité mixte de recherche
mycoplasmoses des ruminants
***Unité clinique rurale de l’Arbresle
ENV Lyon
****Unité mixte de recherche
mycoplasmoses des ruminants
AFSSA Lyon
*****Unité mixte de recherche
mycoplasmoses des ruminants

Mycoplasma bovis est le principal mycoplasme pathogène isolé dans les bronchopneumonies infectieuses enzootiques (BPIE). Il pourrait être un agent initiateur de ces BPIE.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Suspecter une mycoplasmose

• Lors d’arthrites invalidantes simultanément ou secondairement à l’épisode respiratoire

• Et/ou lors de rechutes d’affection respiratoire

Étape 2 : Confirmer la mycoplasmose

• Prélèvements : liquide de lavage broncho-alvéolaire ou d’aspiration transtrachéale, poumon, sérum (deux prises de sang), liquide synovial et articulation fermée

• Stockage réfrigéré 24 h maximum (au-delà : congélation)

• Isolement sur milieu spécifique et identification

• Analyse de la cinétique d’anticorps par ELISA (première prise de sang dès la première visite : sérum stocké congelé)

Étape 3 : Contrôler la maladie

• Ambiance, logement, hygiène, désinfection

• Antibiothérapie avec des molécules réputées actives in vitro.

Les mycoplasmes sont fréquemment isolés des lésions de pneumopathies chez les bovins. Selon l’espèce mycoplasmique en cause, les répercussions médicales et économiques sont extrêmement variables (voir l’ENCADRÉ : « Pathogénicité des mycoplasmes isolés lors de pneumopathies »). Tout isolement de mycoplasme doit donc impérativement être suivi de son identification. Mycoplasma bovis est, après M. mycoides subsp. mycoides biotype Small Colony, le mycoplasme le plus pathogène pour la sphère respiratoire des bovins. Il est le principal mycoplasme pathogène isolé dans les bronchopneumonies infectieuses enzootiques (BPIE). ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK