Le point Vétérinaire n° 249 du 01/10/2004

REPRODUCTION BOVINE

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Fabienne Constant

Service de reproduction animale
École nationale
vétérinaire d’Alfort
7, avenue
du Général-de-Gaulle
94700 Maisons-Alfort

L’équipe de C. Disenhaus, à Rennes, a observé le comportement œstral des hautes productrices. Il s’avère que 14 % des vaches ont une ovulation silencieuse.

Les connaissances sur le comportement œstral de la vache laitière proviennent d’études qui datent des années 1970 et 1980. Au cours des trente dernières années, les exploitations, les éleveurs et les vaches elles-mêmes ont beaucoup évolué, ce qui a modifié à la fois la qualité de la détection et l’expression des chaleurs.Six caméras L’objectif de l’essai présenté au dernier congrès mondial de buiatrie (Québec, juillet 2004) est d’obtenir des références exhaustives sur l’ensemble des comportements d’œstrus des vaches laitières hautes productrices. ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK