Le point Vétérinaire n° 249 du 01/10/2004

DERMATOLOGIE PARASITAIRE BOVINE

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Karim Adjou*, Bruno Polack**, Jean-Jacques Fontaine***, Jean-Marie Gourreau****, Yves Millemann*****, Jeanne Brugère-Picoux******


*Unité pédagogique de
pathologie du bétail et des
animaux de basse-cour
**Unité pédagogique de
parasitologie
***Unité pédagogique
d’histologie et d’anatomie
pathologique, École nationale
vétérinaire d’Alfort
7 avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
****Afssa
Lerpaz BP 67
94703 Maisons-Alfort Cedex
*****Unité pédagogique de
pathologie du bétail et des
animaux de basse-cour
******Unité pédagogique de
pathologie du bétail et des
animaux de basse-cour

Une parasitose rare dans l’Hexagone, la démodécie, est diagnostiquée chez une vache jersiaise âgée de neuf ans, hospitalisée à l’école nationale vétérinaire d’Alfort pour des troubles respiratoires.

Résumé

Un premier cas français de démodécie est diagnostiqué chez une vache hospitalisée à l’ENVA pour des troubles respiratoires. L’examen clinique de l’animal révèle la présence de nombreux nodules à la base du cou et sur les épaules. La localisation et l’aspect des nodules permettent d’écarter les infections staphylococciques cutanées et les gales bovines classiques. Une démodécie est alors suspectée et des biopsies cutanées sont réalisées. Demodex bovis est isolé et identifié. Un traitement à base d’ivermectine injectable est administré, associé à une antibiothérapie respiratoire et à un anti-inflammatoire non stéroïdien. La démodécie est une acariose des bovins due à un parasite des follicules pileux et des glandes sébacées. Cette maladie est répandue dans les pays tropicaux, et, en Europe, elle pourrait être moins rare que ne le laisse penser le peu de cas publiés.

La démodécie est une dermatose rare des bovins due à Demodex bovis. Les démodécidés, acariens astygmates à corps allongé, vermiformes, vivent en parasites des follicules pileux et des glandes sébacées chez de nombreuses espèces (bovins, caprins, ovins, porcins, canins, équidés, etc.). Chaque parasite est considéré comme spécifique de son espèce : il est désigné sous le nom de Demodex bovis chez les bovins, de Demodex ovis chez les ovins, de Demodex caprae chez les caprins, de Demodex phylloides chez le porc ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK