Le point Vétérinaire n° 249 du 01/10/2004
 

MALADIES INFECTIEUSES DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

COURS

Nathalie André

17, rue Coulmiers
44000 Nantes

Chez le chien et chez le chat, le tétanos est souvent localisé. Son pronostic est bon lorsque le traitement est précoce. La détection et le parage des plaies préviennent son apparition.

Résumé

Le tétanos est provoqué par un bacille Gram positif, anaérobie strict : Clostridium tetani. Sa forme sporulée est très résistante. La contamination s’effectue par souillure d’une plaie. La forme végétative produit une neurotoxine : la tétanospasmine, qui gagne le système nerveux central par voie ascendante et provoque une hyperrigidité musculaire et des convulsions. Chez le chien et chez le chat, peu sensibles au tétanos, deux formes cliniques sont observées : une forme localisée et une forme généralisée. Le diagnostic du tétanos est clinique et épidémiologique. Le traitement consiste à parer et à désinfecter les plaies, à administrer une antitoxine et un anti-infectieux (métronidazole ou pénicilline G). Les contractures musculaires et les convulsions sont également traitées (acépromazine, diazépam(1), barbituriques). Le pronostic est souvent favorable chez le chien et le chat. La meilleure prévention demeure le traitement précoce des plaies.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...