Le point Vétérinaire n° 248 du 01/08/2004
 

ENVIRONNEMENT ET PATHOLOGIE EN ÉLEVAGE BOVIN

Se former

CONDUITE À TENIR

Sophie Le Dréan-Quénec’hdu*, Martine Kammerer**


*Eco-Ouest
3, rue de la Janaie
35520 Melesse
**CAPA Ouest FARAD
Unité pharmacie toxicologie
ENVN
BP 40 706
44307 Nantes cedex 03

L’eau peut engendrer des signes (sub)cliniques en raison de sa composition, de pollutions chimiques ou d’agents infectieux. Les captages doivent faire l’objet de prélèvements.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Identifier la source et les composants de l’eau

• Forage, nappes superficielles, eau de mares, etc.

• Disposer de normes et les relativiser.

Étape 2 : Suspecter une mauvaise qualité de l’eau

• Événements météorologiques : froid et intoxication au sel, chaleur et cyanobactéries

• Maladies courantes : salmonelles, leptospires, giardiose, cryptosporidiose

• Baisses de production : baisses d’abreuvement, oligo-éléments, intoxications chroniques

Étape 3 : Analyser l’eau

• En routine : “D1” (+ fer), près de l’abreuvoir, un à cinq litres

Étape 4 : Corriger si possible

• Chloration, déferrisation, modification du pH, adoucissement

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...