Le point Vétérinaire n° 247 du 01/07/2004
 

TECHNOLOGIES DE LA REPRODUCTION

Se former

COURS

Sylvie Chastant-Maillard*, X. Druart**


*UP Reproduction, UMR 1198
INRA/ENVA Biologie
du Développement
et Reproduction, ENVA,
7 avenue du Général-de-Gaulle,
94704 Maisons-Alfort Cedex
**UNCEIA, Services techniques,
13, rue Jouet,
94702 Maisons-Alfort Cedex

Des paillettes d’insémination artificielle contenant du sperme de taureau sexé sont déjà disponibles sur le terrain à l’étranger. Le sperme est actuellement trié par cytométrie de flux.

Résumé

Selon l’espèce animale, la race et le type de production (viande ou lait chez les bovins ; type de sport chez les équins), un des deux sexes est élevé préférentiellement, l’autre étant souvent considéré comme une non-valeur économique. Favoriser la naissance du sexe économiquement intéressant permet d’améliorer l’efficacité de la reproduction et d’éviter un « gâchis animal ».

Le sexage du sperme chez les bovins est actuellement pratiqué par cytométrie de flux, les spermatozoïdes étant séparés selon leur contenu en ADN. La pureté des populations de spermatozoïdes obtenues est d’environ 90 %. Le sexage peut être mis en œuvre en insémination artificielleavec du sperme congelé. Les objectifs sont l’amélioration de l’efficacité du renouvellement des troupeaux et la limitation de l’euthanasie des veaux mâles non désirés en production laitière.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...