Le point Vétérinaire n° 247 du 01/07/2004
 

OTO-RHINO-LARYNGOLOGIE CANINE

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Constant Lecœur*, Éric Monnet**


*5, villa Poirier
75015 Paris
**Service de chirurgie
Université d’État du Colorado
College of Veterinary Medicine
Colorado State University
Fort Collins, Colorado 80523

La paralysie laryngée peut nécessiter une oxygénation en urgence. Diagnostiquée par laryngoscopie, elle est corrigée par latéralisation chirurgicale du cartilage aryténoïdien.

Résumé

La parésie et la paralysie laryngées, défaut partiel ou total d’abduction du larynx pendant l’inspiration, sont dues principalement à un dysfonctionnement nerveux et/ou musculaire du muscle crico-aryténoïdien dorsal. Quatre-vingts pour cent de ces affections sont acquises.

Les chiens atteints présentent une voix modifiée, des sifflements inspiratoires, une intolérance à l’exercice et une dyspnée inspiratoire.

Le diagnostic est fondé sur l’examen laryngoscopique sous tranquillisation, qui met en évidence une diminution de l’abduction du larynx.

En urgence (lors d’insuffisance respiratoire marquée), le chien doit être oxygéné, voire intubé. La paralysie laryngée est ensuite corrigée chirurgicalement ou une sonde de trachéostomie est placée provisoirement. La technique chirurgicale de choix est la latéralisation du cartilage aryténoïde.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...