Le point Vétérinaire n° 247 du 01/07/2004
 

HYPOXIE DU VEAU NOUVEAU-NÉ

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Marc Gogny

Unité de pharmacologie et de toxicologie, ENV Nantes

L'association vincamine-papavérine accélère la reprise de la tétée chez le veau nouveau-né en hypoxie.

Un vétérinaire est appelé pour le vêlage d'une vache charolaise primipare à terme. L'éleveur a lui-même tenté de tirer sur le veau, mais sans succès. Après réduction de la dystocie, le praticien sort un veau mâle vivant, mais dont les premiers mouvements ventilatoires sont rapides et très superficiels. Après suspension et dégagement des voies aériennes, l'animal est incapable de se lever, ses extrémités sont froides et ses muqueuses sont cyanosées. Quelques millilitres de Respirot® lui sont administrés par voie sublinguale. Il se lève péniblement après une dizaine de minutes, mais ne téte pas.

Candilat® Veaux : Une action vasodilatatrice et neuroprotectrice

Candilat® Veaux est une spécialité pharmaceutique vétérinaire à base de vincamine et de papavérine. La vincamine est un alcaloïde extrait de la pervenche qui agit à la fois en bloquant certains canaux sodiques et en sensibilisant les récepteurs cholinergiques par un phénomène d'allostérie(1) positive. La papavérine, extraite du pavot, est un inhibiteur des phosphodiestérases et un inhibiteur de la recapture de l'adénosine. Ces mécanismes d'action confèrent au mélange des propriétés vasodilatatrices plus marquées dans les circulations cérébrale et coronaire que dans les territoires splanchnique et cutané. L'augmentation du débit sanguin cérébral est associée à une meilleure extraction de l'oxygène par les neurones et, surtout, à leur stabilisation membranaire, ce qui leur permet de mieux résister à l'hypoxie. L'activité des cellules gliales est également normalisée. Dans une étude clinique présentée en vue de l'obtention de l'AMM, il a été montré que la reprise du réflexe de tétée était significativement plus rapide après l'administration de Candilat® Veaux.

Candilat® RS contient les mêmes molécules, mais aussi de l'heptaminol (analeptique cardiovasculaire), et l'intérêt de cette spécialité est beaucoup plus discutable. Une tachycardie, même modérée, est en effet indésirable.

Dopram-V® Injectable : Stimuler les centres respiratoires

Chez le veau nouveau-né, l'hypoxie (appelée abusivement “anoxie”) est le point de départ d'une série de perturbations cérébrales qui peuvent aboutir rapidement à la mort. Elle est associée à une acidose mixte en raison d'une hypercapnie, puis d'une hyperlactatémie. L'hypothermie qui s'installe rapidement est un facteur aggravant. Le veau ne prend pas son colostrum, ce qui l'expose à des complications infectieuses ultérieures. L'urgence est donc de stimuler les mouvements respiratoires et de rétablir la normoxémie (teneur normale en oxygène du sang) afin de rompre le cercle vicieux.

Respirot®, à base du mélange crotéthamide-cropropamide, a déjà cette vocation. Si son efficacité est insuffisante, il paraît logique de recourir au Dopram-V® Injectable, à base de doxapram. Son mécanisme d'action n'est pas clairement élucidé ; elle stimule les centres respiratoires, mais son administration lors de ce type d'hypoxie postdystocique ne fait pas l'unanimité. Certains pensent en effet que son efficacité est insuffisante, comparativement à une véritable ventilation assistée. La tachypnée, déjà présente, ne doit en outre pas être accentuée car le va-et-vient de l'air ne concerne alors que les voies aériennes (et pas les alvéoles).

  • (1) Propriétés de certaines protéines qui modifient leurs formes et leurs activités sous l'influence de petites molécules (effecteurs allostériques) qui se fixent sur elles et, en quelque sorte, leur transmettent des signaux. Ainsi, l'activité d'enzymes ou de récepteurs peut être amplifiée ou inhibée.

Lutte contre l'acidose : bicarbonates et prise du colostrum

L'hypoxie du veau nouveau-né s'accompagne toujours d'une acidose marquée et d'une déplétion énergétique. Il est donc recommandé de lutter contre l'acidose par la perfusion de bicarbonates, lorsque la ventilation est normalisée. Le plus important reste de s'assurer que la prise colostrale est satisfaisante.

Temps d'attente : un jour

Le temps d'attente d'un jour est lié à l'administration de Dopram-V®. Sa mention sur l'ordonnance est réglementairement obligatoire, même si elle paraît ici injustifiée chez un veau nouveau-né qui ne saurait être abattu.